Politique

L’Otan craindrait de ne pouvoir faire face à une attaque russe

L’Otan n’est pas en mesure de contrer une agression russe à l’est tant sa capacité militaire s’est « atrophiée » depuis la fin de la Guerre froide, affirme Der Spiegel, s’appuyant sur un rapport confidentiel de l’alliance.

Structure de commandement clairsemée

« La capacité de l’Otan de soutenir au niveau logistique un renfort rapide dans le territoire très étendu », sous la responsabilité du commandement suprême des forces alliées en Europe (SACEUR), « s’est atrophiée depuis la fin de la guerre froide », selon ce rapport, dont l’hebdomadaire allemand dit s’être procuré un exemplaire. Toujours selon ce document, il n’y a « pas de garantie suffisante que même la force de réaction (NRF, ndlr) serait en mesure de réagir rapidement et si besoin sur la durée ».

Le rapport, qui doit être prochainement discuté par les ministres de l’Otan, décrit ainsi une organisation incapable de contrer une éventuelle agression militaire russe, en raison essentiellement d' »une structure de commandement clairsemée », résume Der Spiegel, dans des extraits de son édition à paraître samedi.

« Les forces de l’Otan n’ont pas été aussi bien préparées et autant en mesure de se déployer depuis des décennies », a réagi une porte-parole de l’alliance, Oana Lungescu, refusant de commenter spécifiquement les informations du Spiegel.