la Belgique

Marchienne-au-Pont : un recyparc mobile pour contrer les dépôts clandestins

C’est une des initiatives menées pour lutter contre les dépôts clandestins à Marchienne-au-Pont. Ce samedi, l’ICDI, l’intercommunale de gestion des déchets de Charleroi, a installé sur le « parking Delire » un parc à conteneurs mobile. Une première à Charleroi. L’objectif est de permettre aux habitants de se débarrasser de leurs encombrants recyclables mais aussi de sensibiliser tous les habitants aux problèmes des déchets.

Entre novembre 2016 et mars 2017, les services de l’ICDI ont récolté pas moins de 50 tonnes de déchets abandonnés dans les rues de Marchienne-au-Pont, de très loin le plus mauvais élève. C’est ce qui a conduit à la mise en place d’un plan intégral de propreté : une série d’actions pour stopper ces comportements, et parmi elles, donc, ce samedi l’installation de ce parc à conteneurs. « On est venu aux citoyens, explique Françoise Lardenoey, la porte-parole de l’ICDI. Ils peuvent venir à pied, emprunter une de nos brouettes ou, plus simplement venir avec leurs caisses, leurs encombrants. L’idée, c’est qu’on puisse recycler ces déchets. Parallèlement, on a installé sur le parking plusieurs stands d’informations. L’idée est de miser un maximum sur la sensibilisation. »

« Franchement c’est super et tout le monde devrait en profiter, confie cette habitante venue jeter des vieilles chaises. C’est la facilité et ça m’évite de prendre ma voiture pour aller au parc à conteneurs. »

A côté de ces actions de sensibilisation, de prévention, il y aura aussi la répression. « Le conseil communal vient d’autoriser le placement de caméras cachées pour surprendre les pollueurs, explique Cyprien Devillers, l’Echevin de la propreté de Charleroi. L’idée est de les placer dans une trentaine d’endroit identifiés comme étant fréquemment choisis pour déposer des déchets clandestins. Nous espérons ainsi identifier les pollueurs et les punir sévèrement. »