Politique

MFC seront en mesure d’enregistrer la naissance et la mort

Le vice-ministre du développement économique de la fédération de RUSSIE Sawa Épines

© Donat Sorokin/TASS, archives

MOSCOU, le 13 août. /TASS/. Multifonctions centres (MFC) seront en mesure d’enregistrer la naissance et la mort. Le ministre du dveloppement conomique prévoit que le projet de loi soit adopté avant la fin de cette année. Ce sujet dans une interview au « journal Russe », a déclaré le vice-ministre du développement économique Sawa Épines.

Voir aussi


Abandonner les valeurs mobilières: comment les régions passent à la gestion électronique des documents

« Une autre initiative liée à l’extension de la liste des services MULTIFONCTIONNELS, est de doter MFC droit à régulariser l’enregistrement de la naissance et de la mort », dit – il.

Maintenant, une initiative réalisée en mode projet pilote dans trois régions de Moscou, de Tioumen et de Voronej domaines. À l’issue d’un « pilote », nous avons préparé un projet de loi permettant d’étendre cette pratique à tous les sujets où cette décision sera prise régional de l’assemblée législative. Espérons qu’il sera adopté cette année », a ajouté Épines.

En plus de cela, le ministre du dveloppement conomique propose de fournir des services en conformité avec les « situations de vie » sur une demande de CIF. « Disons que vous avez perdu un sac à main, où se trouvait, le passeport, le droit et le certificat de pension. Maintenant, de ces documents est de restaurer, vous avez besoin d’écrire quelques déclarations. Lors de la fourniture des mêmes services de l’etat sur le principe de « situations de vie », vous devez écrire une déclaration, puis le personnel de la MFC déjà eux-mêmes de communiquer avec tous les partenaires pour vos documents restaurer », – a expliqué les Pointes.

En outre, à des « situations de vie » se rapporte la naissance d’un enfant, retraite, changement de nom, a précisé le vice-ministre. « Dans tous ces cas, les services de services publics doivent être d’un seul et unique demande. Nous espérons qu’avant la fin de l’année un projet de loi qui rendra cela possible, sera également adopté par l’assemblée Fédérale », a – t-il ajouté.

Au-delà de ces initiatives, le ministre du dveloppement conomique calcule que le MFC en 2018 en mesure de recevoir des paiements d’impôt. « C’est-à-dire, par MFC à terme, il sera possible de payer des impôts, des frais d’inscription et tout ce qui concerne la prestation de services. Multifonctions centres eux-mêmes d’agir des opérateurs. Cette fonctionnalité, nous envisageons de mettre en œuvre en 2018 », a ajouté Épines.