Monde

Missiles nord-coréens : Washington et Séoul veulent plus de sanctions contre Pyongyang

Donald Trump et son homologue sud-coréen sont tombés d’accord dimanche sur un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord après ses tests nucléaires et de missiles.

À la suite d’un entretien téléphonique, Donald Trump et son homologue sud-coréen Moon Jae-in se sont mis d’accord pour un renforcement des sanctions contre la Corée du Nord après ses tests nucléaires et de missiles, a annoncé la présidence sud-coréenne dimanche 17 septembre.

"Les deux dirigeants sont d'accord pour renforcer la coopération et exercer des sanctions renforcées et concrètes contre la Corée du Nord, de sorte qu'elle réalise que les actes de provocation renforcent la marginalisation diplomatique et la pression économique", a déclaré le porte-parole de la Maison bleue, la présidence sud-coréenne, Park Soo-hyun, à la télévision.

Les États-Unis ont réclamé la tenue d’une réunion des ministres des Affaires étrangères des pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU après que le numéro un nord-coréen, Kim Jong-Un, a affirmé samedi être proche de détenir l'arme nucléaire, l'objectif final de Pyongyang étant "un équilibre des forces" avec les États-Unis. Le Conseil de sécurité se réunira jeudi.

L'ONU a déjà condamné vendredi un tir de missile "hautement provocateur" effectué quelques heures plus tôt au-dessus du Japon par le régime nord-coréen en réponse aux récentes sanctions des Nations unies.

Avec AFP et Reuters

Première publication : 17/09/2017