la Belgique

Mons: l’épidémie de chantiers autoroutiers ne facilite pas le transit

Pas la peine d’en rajouter une couche, vous l’aurez constaté par vous-même si vous êtes automobilistes, aux heures de pointe le passage par le réseau routier de la région montoise est un véritable enfer.

En cause, pas moins de six chantiers en cours simultanément, deux sur l’autoroute et quatre sur la Route de Wallonie. Cette situation provoque déjà des ralentissements mais si, en plus, comme ce fut le cas en début de semaine, un accident est à déplorer, c’est la catastrophe.

À tel point que le ministre wallon des Travaux Publics, Carlo Di Antonio (cdH), a ressenti la nécessité d’envoyer un communiqué dans lequel il « remercie les usagers pour leur patience et leur compréhension » avant de préciser, au cas où vous en douteriez encore, « que ces chantiers ont pour objectif d’offrir à tous un réseau routier de qualité! ». Le ministre « appelle chacun à être prudent à l’approche de ceux-ci pour éviter tout accident de la route! ».

Les travaux en cours sur l’autoroute…

Pour rappel un chantier est en cours sur l’E19/A7 pour la réfection d’un tronçon de huit kilomètres entre Mons et Obourg en direction de Bruxelles. À quelques kilomètres de là, un autre chantier, qui avait  démarré ce 21 septembre, vise à réhabiliter le revêtement de l’autoroute E42-E19/A7 entre Saint-Ghislain et Mons sur un tronçon de près de 6 kilomètres.

Et sur la route de Wallonie

Sur la Route de Wallonie, entre Ghlin et Baudour, le premier chantier concerne le tronçon situé entre le carrefour « Air Liquide » et le croisement avec l’avenue Louis Goblet. Ce tronçon est totalement fermé à la circulation. Une déviation est assurée par l’allée latérale à la Route de Wallonie.

Une autre réfection concerne le raclage puis la repose du revêtement depuis la N552 vers Bernissart.  une intervention dont la fin est programmée aux alentours du 20 octobre.

Le troisième est le chantier Elia entre la rue de la Lanterne et la rue des Ayettes dont la  fin escomptée tourne aux alentours du 20 octobre.

Enfin, le lundi 2 octobre a débuté le chantier de réhabilitation du revêtement de la N50 Route de Wallonie entre Hautrage et Grandglise. Ces travaux s’effectuent sur un tronçon d’un peu plus de cinq kilomètres, dans les deux sens de circulation. Ils sont divisés en quatre phases afin de limiter au maximum l’impact sur le trafic. Le chantier devrait être terminé au début du mois de novembre, si les conditions météorologiques demeurent propices.