Sports

Mort d’une Française à Bogota: la section antiterroriste du parquet de Paris ouvre une enquête

 

Des policiers colombiens se positionnent après une explosion dans un centre commercial, le 17 juin 2017 à Bogota en Colombie. –
Raul Arboleda – AFP

Une enquête a été ouverte pour « assassinats et tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste ». 

La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête après la mort d’une Française dans l’attentat de Bogota (Colombie), rapporte l’AFP ce dimanche, d’après une source judiciaire.

L’ouverture de cette enquête de flagrance pour « assassinats et tentatives d’assassinats en relation avec une entreprise terroriste » est une procédure classique en raison de la présence de ressortissants français parmi les victimes.

Les investigations ont été confiées à la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), service coordinateur, à la Sous-direction antiterroriste (SDAT) et à la Direction interrégionale de la police judiciaire de Rennes, a précisé la source.

Une bombe dans un centre commercial

Au moins trois personnes, dont une Française de 23 ans, ont été tuées et 9 blessées samedi après-midi dans un attentat à la bombe perpétré dans un centre commercial de Bogota.

Le président colombien Juan Manuel Santos a ordonné au chef de la police nationale d’ouvrir une enquête. La guérilla colombienne de l’ELN (Armée de libération nationale, guévariste), a fait savoir rapidement qu’elle « condamnait » cet attentat « exécrable », via son compte Twitter.