Politique

Nés en 1993, ils sont les deux benjamins de l’Assemblée

 

Typhanie Degois et Ludovic Pajot sont les plus jeunes députés élus. –
Capture BFMTV

L’élection législative s’est conclue par un renouvellement important de l’Assemblée nationale qui se traduit notamment par un rajeunissement du Palais Bourbon. Typhanie Degois et Ludovic Pajot ont été élus dimanche, ils sont à peine âgés de 24 ans.

La dissolution de l’Assemblée nationale en 1997, ils ne doivent en avoir qu’un vague souvenir. Et pour cause, ils avaient à peine quatre ans. Typhanie Degois et Ludovic Pajot, à 24 et 23 ans, respectivement, ont été élus dimanche soir députés. Ils deviennent ainsi les benjamins du Palais Bourbon. 

Typhanie Degois va être l’une des plus jeune députée mais elle est aussi la plus jeune candidate élue de La République en marche. Cette juriste fraîchement diplômée a été élue dans la 1e circonscription de la Savoie avec 50,76% des voix. Née le 6 janvier 1993, elle a réalisé l’exploit de battre une figure locale, le maire Les Républicains d’Aix-les-Bains, Dominique Bord, qui siégeait depuis 20 ans. 

« J’ai un sentiment de reconnaissance pour toutes les personnes qui m’ont consacré beaucoup de leur temps, de la reconnaissance à toutes les personnes qui m’ont fait confiance aujourd’hui alors qu’on disait que j’étais trop jeune, trop inexpérimentée », lançait dimanche Typhanie Degois, qui va se consacrer à 100% à son mandat de députée.

Coup de jeune

Ludovic Pajot peut lui se targuer d’être le benjamin de l’Assemblée nationale et l’un des huit élus frontistes. Né le 18 novembre 1993, à 23 ans, il fera son entrée dans l’hémicycle officiellement dans quelques jours. Le jeune élu FN s’est imposé dimanche dans la 10e circonscription du Nord-Pas-de-Calais avec 52,58% des voix. Conseiller municipal à Béthune et conseiller régional, il était déjà suppléant lors des dernières législatives de 2002.

Sa priorité sera de « stopper l’immigration massive », déclarait-il à La Voix du Nord

Outre ces deux nouveaux députés, l’Assemblée nationale a connu lundi soir un sérieux coup de jeune avec un renouvellement massif apporté, notamment, par de nombreux candidats issus de la société civile. Le Palais Bourbon perd plus de cinq ans de moyenne d’âge passant de 54 ans, en 2012, à 48 ans et 8 mois désormais. Les députés de la France insoumise sont en moyenne les plus jeunes, 43 ans et 4 mois, devant la République en Marche (45 ans et demi), le FN (48 ans et 8 mois) et Les Républicains (52 ans contre 55 ans en 2012).