Politique

Qui est Vladimir Poutine, l’indétrônable favori?

Crédité de près de 70% d’intentions de vote, sans opposant de poids et sans programme, l’homme fort du Kremlin Vladimir Poutine se présente à sa propre succession pour la quatrième fois lors de l’élection présidentielle russe ce dimanche.

Successeur de Boris Eltsine 

Le leader russe âgé de 65 ans devrait, sauf surprise générale, être réélu pour un quatrième mandat présidentiel à la tête de la Russie, 18 ans après son accession au pouvoir. Désigné président par intérim pour succéder en 1999 à Boris Eltsine, qui souffrait de problèmes de santé, il sera élu pour deux mandats consécutifs de quatre ans en 2000, puis en 2004.

Vladimir Poutine prendra ensuite le poste de Premier ministre en raison de limites de mandats, léguant son siège à son allié de longue date, Dmitri Medvedev, jusqu’en 2012. Sous la présidence de Dmitri Medvedev, la Constitution a été modifiée pour allonger le mandat présidentiel de quatre à six ans. Vladimir Poutine a été réélu à la tête de la Russie en 2012, malgré de manifestations massives lancées en 2011 à la suite des élections législatives entachées de fraudes.

Crédité de près de 70% des intentions de vote, selon les derniers chiffres publiés début mars par l’institut de sondage VTsIOM, proche du gouvernement, le candidat semble bénéficier du soutien indéfectible de la population. C’est plus que son score de 2012 (63,6%) et très loin devant ses concurrents qui ne sont pas crédités de plus de 7%.

Toutefois, si la victoire semble annoncée d’avance pour l’homme fort du Kremlin, son principal défi sera d’obtenir un taux de participation assez important pour assurer une légitimité aux résultats de cette élection, dont l’issue semble jouée. La campagne très minimale de Vladimir Poutine est marquée par l’absence de propositions concrètes. Le président russe n’a en effet pas encore annoncé son programme une semaine avant le scrutin et a refusé de prendre part aux débats télévisés durant les trois mois de campagne officielle.

Un unique meeting électoral

Sous son slogan « Un président fort pour un pays fort », Vladimir Poutine continue de remplir ses obligations présidentielles. Il a tenu un unique meeting électoral aux allures de show à Moscou le 4 mars entouré de personnalités sportives et du showbusiness dans le stade Loujniki devant près de 100.000 supporters.

Vladimir Poutine se présente comme l’unique candidat indépendant à la présidentielle. Concrètement, il est prévu, pour pouvoir concourir à la présidence, qu’un candidat soit présenté par un parti, ou, dans les cas des prétendants indépendants, de réunir un comité de soutien d’au moins 500 personnes et collecter 300.000 signatures de concitoyens.

Au total, le chef du Kremlin en a récolté 1,6 million. Par cette candidature indépendante, M. Poutine dit souhaiter renforcer un lien personnel avec le peuple russe. « Ce sera une candidature personnelle, mais je compte sur le soutien des forces politiques qui partagent ma vision du développement de notre pays et qui me font personnellement confiance », avait-il lancé en décembre dernier.

En cas de victoire ce dimanche, Vladimir Poutine sera en voie de devenir le leader qui aura dirigé le plus longtemps la Russie depuis Josef Staline, qui a passé 29 ans à la tête de l’URSS. A la fin de son quatrième mandat en 2024, il aura ainsi passé 24 ans au pouvoir. La limite légale de deux mandats présidentiels consécutifs signifie que Vladimir Poutine ne pourra pas se représenter en 2024, mais de nombreux observateurs s’attendent à ce qu’il continue à jouer un rôle important dans la politique russe, même au-delà de cette date.