Politique

Spirituellement-centre culturel de Russie à Paris rencontre son premier anniversaire

PARIS, le 19 octobre. /TASS/. Le russe spirituel et culturel orthodoxe centre de Paris souligne jeudi le premier anniversaire de la date de fondation. Il a été inauguré le 19 octobre 2016 et depuis, comme en témoigne ses nombreux visiteurs, est devenu l’un des endroits les plus populaires de la capitale française.

« Voici un an, le nouveau centre de russie sur la rive gauche de la Seine, vit, travaille, agit », dit – TASS français célèbre écrivain et essayiste d’origine russe, Dimitri de Kochko. Il a noté que la Maison numéro 1 sur le célèbre Ke Branly est devenu un véritable « centre d’attraction » pour les parisiens.

Sur la rive gauche de la Seine

La popularité d’un nouveau russe à l’adresse de Paris a l’éminent historien, chef de l’académie Française, Hélène Carrère d’Encausse. « Cette maison est construite afin de rapprocher la France et la Russie », – a convaincu qu’elle.

Selon le maire de la centrale VII arrondissement de Paris, Rashida Dati est un élégant complexe, qui a grandi près de la tour Eiffel, devenu le projet de tous les parisiens. « Ce n’est pas seulement un symbole de foi, mais un monument qui aura une grande valeur artistique ». Devant les auteurs du projet se trouvait une tâche difficile d’écrire un nouveau bâtiment dans une architecture de paysage, qui fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. En effet, non seulement de la tour Eiffel – le plus visité en France, un site touristique, mais au moins les palais et les musées.

« C’est symbolique, à quelques centaines de mètres en amont de la Seine, du littoral relie le célèbre pont Alexandre III », estime le chef de circonscription. Pont principal d’eau de l’artère de la capitale, reconnu comme le plus beau de Paris, a été construit en 1896-1900 années pour célébrer l’union de la France et de la Russie, à l’origine de laquelle se trouvait le souverain russe.

Avenue mène au temple

Les auteurs du projet de infailliblement le lieu choisi pour le centre spirituel et culturel. De la parcelle pour la construction a été acheté sur le quai Branly, au début de cette décennie, le bureau de la président de la fédération de RUSSIE. Directs des travaux de la construction du complexe a commencé en 2014. Sur une superficie totale de 4,2 mille mètres carrés se trouvent plusieurs bâtiments célèbres par l’architecte français Michel Вильмоттом.

Le journal français La Croix, connu l’impartialité de l’évaluation a souligné la splendeur du projet, son emplacement dans la zone la plus touristique de Paris ». De l’avis de la capitale de la publication, « la construction de cet ensemble architectural a fourni à la Russie sans précédent de son prestige, vitrine de l’Ouest ».

Le cœur de l’ensemble architectural a justement appelé la sainte-Trinité de la cathédrale orthodoxe de l’église. Elle a été consacrée à la fin de l’année dernière, le Patriarche de toute la Russie Cyrille, et cette année, les membres déjà pu le rencontrer dans les murs d’un temple principal de la fête chrétienne de Pâques.

« Profondément symbolique, que d’un de ses côtés un nouveau centre de Russie pour la donne sur le Franco-Russe, l’avenue (Avenue Franco-Russe), appelées ainsi, au siècle dernier, a souligné le recteur du conservatoire de Rachmaninoff Pierre Cheremetev. – Aujourd’hui, cette route mène au temple ».

Développé une nouvelle connexion de nos cultures à un niveau spirituel. Selon l’évêque Nestor, président de la Корсунскую diocèse, qui rassemble les paroisses en France et dans plusieurs pays voisins de l’Europe Occidentale, la sainte Trinité à la cathédrale tous les jours sont à deux mille visiteurs. Pour ceux qui ne possèdent pas slaves langues, chaque samedi, la liturgie dans le temple sont complètement en français.

Le forum de la presse russe

Les premières étapes, le centre du quai Branly permet, à son tour, renforcer les positions de la langue russe. Ainsi, en octobre 2016, le premier jour de son travail, il est devenu le lieu le congrès Mondial de la presse russe. Ce forum a réuni à Paris à l’initiative de l’agence TASS, les éditeurs et les rédacteurs russophones des journaux, des magazines, des MÉDIAS, de la télévision et de la radio en russe, de nombreux pays dans le monde.

« La france est aujourd’hui le premier sur la valeur de l’investisseur étranger en Russie, a rappelé l’ambassadeur de RUSSIE en France, Alexandre Orlov. – Les perspectives d’élargissement des relations augmentent encore l’intérêt pour l’apprentissage de la langue russe ». Russe spirituellement-centre culturel et de la piscine sur son territoire, l’Institut Pouchkine, a dit le diplomate, s’employer à cet effet.

Les yeux d’amis

Parmi les amis du centre de la russie célèbre de l’historien français Pierre Malinowski. Il a dit que, en mai, lors d’une visite à Paris du président de la fédération de RUSSIE Vladimir Poutine, qu’il a eu l’occasion de parler à un chapitre de l’état russe sur ses nombreuses années de l’expédition de la perpétuation de la mémoire des soldats russes défendaient la France dans la Première guerre mondiale. Selon l’historien, il a longtemps rêvé de cette rencontre, qui a eu lieu en Russie, spirituellement-centre culturel à Paris. « Nos pays ont été ensemble dans les épreuves et doivent maintenant être des alliés dans la promotion de la paix, a souligné l’historien. – La russie et de son chef, me font le plus grand respect ».

Le centre sur la rive gauche de la Seine entre dans la deuxième année de son histoire. Avec de bons souhaits à lui viennent les propositions de nouveaux projets, et pas seulement de la France et de la Russie. Le fondateur Russe de la chorale de l’université de Yale George Litton voudrais organiser à Paris un discours de l’un des russes les plus connus de chorales états-UNIS. Dans la maison du quai Branly a déjà fait un tel concert dans son programme pour l’année 2018.