Economie

Suppression de vols Ryanair: parce que la compagnie est forcée de donner leurs congés aux pilotes?

Comme annoncé, Ryanair a commencé sa campagne de suppressions de vols ce week-end, créant pas mal de remous aussi bien dans les voyageurs qui voulaient partir que chez ceux qui doivent revenir de leur destination.

Ce ne sont pas moins de 82 vols qui auraient ainsi été supprimés ce dimanche, le début d’un programme d’annulations de six semaines jusqu’à la fin octobre appliqué dans le but d’ »améliorer sa ponctualité ».

Ryanair veut ramener la ponctualité à 90% en fournissant des avions de secours supplémentaires, après que les performances ponctuelles de Ryanair sont tombées en dessous de 80% au cours des deux premières semaines de septembre. Les retards ont été provoqués par les problèmes de contrôle du trafic aérien en France, U.K., Allemagne et Espagne, ainsi que les orages, a déclaré  Ryanair dans le communiqué

Mais ce ne serait pas la seule raison, selon Bloomberg, qui cite Kenny Jacobs, responsable du marketing de Ryanair: la compagnie aurait surtout un fort arriéré de vacances de son personnel de vol et se voit contrainte « de respecter les obligations de congé des pilotes et des équipages ».

Selon Bloomberg, Ryanair « est mandaté par l’Autorité de l’aviation irlandaise pour aligner les vacances du personnel sur l’année civile du 1er janvier, ce qui l’oblige à allouer le congé avant la fin de l’année ».

Promesses de remboursement ou d’alternatives mais…

« Nous nous excusons sincèrement pour le petit nombre de clients touchés par ces annulations et nous ferons tout notre possible pour organiser des vols alternatifs et /ou des remboursements complets pour eux » a déclaré la compagnie vendredi, ajoutant que les annulations, qui représentent environ 2% de son réseau, n’auront pas d’impact sur les bénéfices en septembre et en octobre. Mais dans la réalité, c’est un peu plus compliqué que ça pour les voyageurs, confrontés à une interminable liste d’attente en consultant le « chat » du site internet.


Suppression de vols Ryanair: parce que la compagnie est forcée de donner leurs congés aux pilotes? – © Tous droits réservés

Entre 308 000 et 385 000 passagers pourraient être touchés au cours de la période, selon les données compilées par Bloomberg. Les actions de Ryanair ont glissé de 2% le vendredi, à 17,07 euros (20,39 $) à Dublin, après une première plongée de 3,4% le 14 septembre, après qu’une décision de la cour supérieure de l’Union européenne est tombée, entraînant une augmentation possible des coûts salariaux.