la Belgique

Suspension du policier qui a renversé deux personnes à Bruxelles

La cour d’appel de Bruxelles a reconnu coupable de coups et blessures involontaires un policier qui avait renversé deux personnes. La cour a néanmoins accordé la suspension du prononcé de la condamnation au prévenu. Le 15 décembre 2013, celui-ci avait foncé avec son véhicule de police vers deux hommes qu’il poursuivait, à Schaerbeek. Il était monté sur un trottoir à vive allure et les avait heurtés de plein fouet.

 

La cour a suivi la thèse de la défense et disqualifié la prévention de coups et blessures volontaires en coups et blessures involontaires. Elle a donc réformé le jugement, qui condamnait le prévenu à une peine de 6 mois de prison avec sursis, en prononçant la suspension du prononcé de la condamnation.

 

Que s’est-il passé? 

Le 15 décembre 2013 vers 11h00, le policier prévenu patrouillait en voiture dans le quartier Nord à Bruxelles lorsqu’il a aperçu que deux hommes se battaient au carrefour de la rue d’Aerschot à Schaerbeek et de la rue Allard à Bruxelles. Il a alors foncé avec son véhicule pour intervenir, montant sur le trottoir pour, avait-t-il dit, « couper la trajectoire de fuite » des suspects. Le policier les a alors violemment heurtés.

 

Les images de caméras de vidéo-surveillance ont montré que les victimes avaient été projetées un mètre plus loin suite à l’impact. Celles-ci n’avaient été, miraculeusement, que faiblement blessées.

 

L’intéressé avait admis avoir « mal réfléchi » mais avait précisé qu’il avait dû agir vite.