Sports

Syrie: l’Australie suspend ses opérations aériennes après les menaces russes

 

Photo fournie le 11 septembre 2015 par la Royal Air Force australienne montrant des avions F/A-18E Hornets engagés dans une mission aérienne en Syrie –
SGT PETE, ROYAL AUSTRALIAN AIR FORCE/AFP/Archives

Après l’annonce faite par la Russie qu’elle allait considérer comme « des cibles » les avions de la coalition, l’Australie a annoncé la suspension de ses opérations aériennes.

L’Australie a annoncé mardi la suspension de ses missions aériennes en Syrie, après les menaces russes consécutives à la destruction d’un chasseur syrien par un avion américain.

« Par mesure de précaution, les opérations de frappes des forces de défense australiennes en Syrie ont temporairement cessé », a annoncé une porte-parole de l’armée australienne dans un communiqué.

Un avion syrien abattu

Elle ne donne aucune justification à cette décision, qui intervient sur fond de dégradation des relations entre Moscou et Washington pour ce qui est du conflit syrien.
    
L’armée syrienne avait annoncé dimanche que la coalition internationale avait abattu l’un de ses avions de combat alors « qu’il menait une mission contre Daesh » dans la province de Raqqa.

Menaces russes

Impliqué militairement au côté du régime du président syrien Bachar al-Assad, Moscou a annoncé lundi la suspension des canaux de communication avec les Etats-Unis sur la prévention des incidents aériens en Syrie, accusant Washington de n’avoir pas « prévenu » l’armée russe qu’elle allait abattre l’avion.
    
Son ministère de la Défense a indiqué que les « avions et les drones de la coalition internationale repérés à l’ouest de l’Euphrate seront suivis et considérés comme des cibles par les moyens terrestres de défense antiaérienne et par les moyens aériens ».

« Les personnels des ADF suivent de près la situation aérienne en Syrie et une décision sur une reprise des opérations aériennes des ADF en Syrie sera prise en temps voulu », a déclaré la porte-parole australienne.