Sports

Terrorisme: le niveau d’alerte abaissé en Grande-Bretagne

 

Des militaires ont été déployés dans la capitale britannique. –
AFP

 

Le niveau d’alerte terroriste au Royaume-Uni a été abaissé dimanche, passant de critique à grave, a annoncé la ministre de l’Intérieur Amber Rudd. « Le centre d’analyse terroriste a décidé d’abaisser le niveau d’alerte terroriste de critique à grave », a-t-elle déclaré. La menace d’un attentat n’est donc plus considérée comme « imminente », mais comme « hautement probable », après l’attentat dans le métro londonien qui a fait 30 blessés vendredi.

Cette abaissement du niveau  d’alerte s’explique notamment par l’avancée des investigations après l’attaque de vendredi. « La rapidité et les progrès dans cette enquête se poursuivent, a justifié Mark Rowley, le directeur des services antiterroristes britanniques. Il y a eu une autre arrestation pendant la nuit et deux hommes sont en garde à vue. Il y a maintenant deux perquisitions qui se poursuivent dans des logements à Hounslow et Surrey et nous comprenons mieux la préparation de l’attentat. »

« Il y a encore beaucoup plus à faire pour faire la lumière sur cette attaque mais ces avancées ont conduit le JTAC – l’organisme indépendant qui évalue la menace – à juger qu’une attaque n’est plus imminente », a-t-il poursuivi.

Toutefois, l’abaissement du niveau d’alerte ne signifie pas une baisse de la surveillance. Le renforcement de la sécurité au lendemain de l’attentat du métro londonien, notamment avec une augmentation du nombre de militaires dans les rues, va être maintenu encore quelques jours. « Le soutien militaire que nous avons mis en place dans le cadre de l’opération Temperer va s’alléger la semaine prochaine », détaille Mark Rowley qui assure que « les équipes spécialisées continueront à être visible dans la toute la capitale et à travers le Royaume-Uni ».