la Belgique

Trois communes collaborent pour partager une nouvelle maison de retraite

Trois communes collaborent pour construire une nouvelle maison de repos et de soins. Il s’agit de Genappe et Villers-la-Ville (en Brabant wallon), ainsi que de l’entité voisine Les Bons Villers (dans le Hainaut).

Aucune de ces trois communes n’a la capacité financière d’avoir son propre home… d’où l’idée de s’unir pour ériger une séniorie commune. Les choses avancent par étapes. La Région wallonne a d’ailleurs délivré un arrêté de réservation pour minimum 80 lits (une capacité qui pourrait atteindre les 100 lits). Reste à voir si la Région apportera un soutien financier au projet.

12 à 15 millions d’euros

Le projet de maison de repos coûterait 12 à 15 millions d’euros. Les trois communes pourraient a priori assumer une bonne moitié du coût. « Le solde devrait donc être apporté par la Région wallonne, explique Vincent Girboux, Président du CPAS de Genappe. Nous voulons un projet de qualité pour offrir un bon cadre de vie à nos seniors tout en proposant des tarifs raisonnables ». 

Expertise indispensable

Pour garantir la viabilité du projet, tant pour l’investissement que pour le fonctionnement, une étude sociologique et financière est prévue en collaboration avec l’UCL. « On doit étudier les besoins et préciser les coûts pour évaluer l’impact du projet dans les dix à quinze ans à venir », précise Vincent Girboux.

Clé de répartition

La clé de répartition financière et la clé de répartition des lits par commune doivent encore être discutées. Pour Emmanuel Burton, bourgmestre de Villers-la-Ville, il faudra discuter de ces modalités en tenant compte de plusieurs critères, comme le nombre d’habitants par commune ou la contribution financière de chaque entité. Quant au choix du site, on évoque le terrain de l’ancienne sucrerie de Genappe. C’est du moins l’hypothèse la plus probable à ce jour.