Sports

Trois journalistes français blessés dans une explosion en Irak

 

Un quartier à l’ouest de Mossoul, en Irak, le 30 mai 2017 (photo d’illustration) –
Karim Sahib-AFP

Trois journalistes français ont été blessés ce lundi lors de l’explosion d’une mine artisanale à Mossoul, en Irak. Deux d’entre eux ont été grièvement touchés. Ils ont été transférés en hélicoptère et sont actuellement pris en charge dans l’hôpital d’une base militaire américaine. Le journaliste kurde qui les accompagnait a quant à lui été tué. 

L’organisation non gouvernementale internationale Reporters sans frontières, qui défend la liberté de la presse, a exprimé sur Twitter sa « vive émotion ».

Trois journalistes français blessés et un fixeur kurde tué dans une explosion à Mossoul : RSF exprime sa vive émotion après ce nouveau drame

— RSF (@RSF_inter) June 19, 2017

Ces journalistes accompagnaient les forces spéciales irakiennes lors d’une bataille pour reconquérir la deuxième ville d’Irak des mains du groupe Daesh où quelque 100.000 civils sont « retenus comme boucliers humains » par les jihadistes, selon l’ONU.

L’assaut pour reprendre la ville à Daesh

Les forces irakiennes, soutenues par l’aviation de la coalition internationale, ont lancé dimanche l’assaut pour reprendre la vieille ville de Mossoul. Une reprise de la vieille ville où sont retranchés la grande majorité des combattants du groupe terroriste permettrait aux forces gouvernementales de contrôler la totalité de la deuxième ville d’Irak. Les forces irakiennes ont appelé les civils à rester chez eux et les jihadistes à se rendre.

L’opération constitue en principe l’ultime étape de la vaste offensive lancée il y a huit mois par les forces irakiennes pour chasser les jihadistes de leur dernier grand fief urbain en Irak.