Politique

Ukraine: 16 blessés dans des heurts entre policiers et partisans de Saakachvili

Seize personnes ont été blessées mercredi dans des heurts à Kiev lors d’une nouvelle tentative des autorités d’interpeller l’ex-président géorgien Mikheïl Saakachvili, devenu un opposant farouche au pouvoir ukrainien qui l’accuse d’agir sous la houlette du Kremlin.

Les forces de l’ordre ont lancé tôt dans la matinée un assaut sur le camp de tentes installé par des partisans de M. Saakachvili devant le Parlement, essayant d’interpeller l’opposant au lendemain d’une première tentative infructueuse, a précisé la police dans un communiqué.

Les soutiens de Mikheïl Saakachvili ont résisté, se confrontant physiquement à plusieurs reprises aux policiers. Quatorze policiers et deux militants pro-Saakachvili ont été blessés dans ces affrontements, selon les forces de l’ordre, qui ont revu à la hausse leur premier bilan. « Ils m’ont cherché mais ils ne m’ont pas trouvé », a déclaré Mikheïl Saakachvili aux journalistes dans ce camp de tentes érigé en plein coeur de la capitale ukrainienne, aux côtés de son épouse d’origine néerlandaise Sandra Roelofs.

« Ici, il n’y a vraiment que des gens pacifiques, il n’y a pas d’armes », a ajouté l’opposant, renouvelant son appel aux Ukrainiens à manifester devant le Parlement dans la soirée.