Politique

Un outil européen pour aider les ressortissants de pays tiers à trouver du travail

La Commission européenne a lancé mardi un outil destiné à aider les ressortissants de pays tiers à trouver du travail, a annoncé la commissaire en charge de l’Emploi, Marianne Thyssen.

Cet éditeur web hors et en ligne doit permettre à ces ressortissants de présenter leurs compétences, qualifications et expériences d’une manière qui puisse être bien comprise par les employeurs, mais aussi les prestataires d’enseignement et de formation dans l’ensemble de l’Union européenne (UE).

L’outil constitue une aide pour les autorités et les organisations locales et nationales de l’UE, qui seront libres de l’adopter ou non.

« Dans le monde du travail actuel, nous avons besoin que chacun soit en mesure d’utiliser pleinement ses compétences sur nos marchés du travail. Les talents des ressortissants de pays tiers ne peuvent pas être gaspillés », a estimé Mme Thyssen.

L’outil de profilage sera disponible dans toutes les langues officielles de l’Union européenne ainsi qu’en arabe, farsi, pachtou, sorani, somali et tigrinya. Le choix de ces langues a été fondé sur une analyse des pays ayant fourni les plus importants contingents de demandeurs d’asile dans l’UE au cours des années 2014 à 2016.

Il sera possible d’afficher deux langues simultanément, côte à côte à l’écran, ce qui permettra notamment à un conseiller et à un ressortissant d’un pays tiers de remplir ensemble le formulaire, même s’ils n’ont pas de langue commune.