la Belgique

Un sexe féminin juste en face du célèbre zizi de Saint-Gilles

Les fresques sexuelles poussent comme des champignons dans Bruxelles. Après le zizi de Saint-Gilles, apparu il y a un an avenue du Parc, et tous ses dérivés dans d’autres quartiers de la capitale, voici le sexe féminin de Saint-Gilles. A hauteur de la Barrière, sur une immense bâche de chantier, ont été peints, visiblement entre mercredi et jeudi, un fessier et un sexe féminin. La fresque est située à l’angle entre la rue Théodore Verhaegen et de l’avenue du Parc, en face du désormais célèbre zizi.

Cette oeuvre n’est pas du tout du goût de Vincent Henderick, conseiller communal d’opposition cdH. Il y a un an, il a réclamé l’enlèvement de la fresque du zizi. « Une chose est sûre: cela ne peut plus durer! », s’énerve l’élu humaniste. « Le zizi et maintenant la vulve, face à face, à la Barrière. Je réclamerai au prochain conseil communal l’enlèvement – si ce n’est déjà fait avant je l’espère- de la vulve et l’effacement du zizi. Trop is te veel. Saint-Gilles ne doit pas devenir la capitale du tag porno… » Le prochain conseil communal doit se tenir le dernier jeudi d’octobre.

Du côté de la commune de Saint-Gilles, pas encore de réaction à ce stade.