Politique

Une alliance avec Benoît Hamon?Les écologistes ont toujours des doutes

 

Yannick Jadot dénonce l’absence d’échanges sur l’écologie lors de l’interview du président dimanche soir –
PHILIPPE LOPEZ / AFP

A un an des élections européennes, Europe écologie – Les Verts n’est pas encore mort: c’est le message qu’ont voulu faire passer les cadres du parti mardi, lors de la présentation de leur campagne. EELV est pourtant au plus mal après la perte de tous ses députés l’an dernier, et n’arrive pas à exister au niveau national. Reste l’Europe, où le groupe vert est le 5e groupe du Parlement européen.

Depuis quelques mois, l’idée d’un rapprochement avec Génération.s de Benoît Hamon était évoquée: l’ancien candidat PS a tendu ouvertement la main aux écologistes, après leur alliance à la présidentielle. Le 20 avril dernier, l’eurodéputé Yannick Jadot a pourtant annoncé que les écologistes auraient leur propre liste: « On va porter l’écologie politique comme on l’a toujours portée, de manière déterminée ouverte (…) en ayant une liste, c’est mon point de vue, de l’écologie politique », avait-il affirmé sur Sud Radio. Le porte-parole d’EELV, Julien Bayou, avait confirmé la formation d’une « liste d’écologie aux prochaines européennes ».

Exit donc, une alliance avec Benoît Hamon? Selon L’Opinion, certains chez EELV craignent la dissolution de leur parti dans Génération.s. Mais la porte ne semble pas totalement fermée: « On attend de savoir ce qu’est Génération.s qui est aujourd’hui un objet politique non-identifié », dit David Cormand. Avant de conclure, il attend notamment de voir comment peut évoluer la relation entre Benoît Hamon et Jean-Luc Mélenchon – dont la « tournure souverainiste » ne convainc pas les écologistes.