Monde

Venezuela : vote massif mais symbolique contre le président Maduro

Près de 7,2 millions de Vénézuéliens ont participé dimanche au référendum officieux destiné à accentuer la pression sur le président Nicolas Maduro, après bientôt quatre mois de violentes manifestations.

Le scrutin n’avait rien d’officiel mais ils ont été 7,2 millions à y participer, selon des observateurs universitaires. Les Vénézuéliens étaient appelés à se prononcer, dimanche 16 juillet, sur le projet d’Assemblée constituante du président Nicolas Maduro lors d’une consultation populaire symbolique organisée par l’opposition, après plus de trois mois de manifestations violentes.

La participation au scrutin jugé illégal par Nicolas Maduro se rapproche sensiblement des 7,7 millions de suffrages remportés par l’opposition aux dernières élections législatives de décembre 2015. Le Venezuela compte un peu plus de 31 millions d’habitants.

Los opositores venezolanos votan en un plebiscito simbólico para redoblar la presión contra Maduro #AFP https://t.co/JXIwmKBSWU pic.twitter.com/EiXVWqtFVy

— Agence France-Presse (@AFPespanol) 16 juillet 2017

L’opposition a salué le succès de l’événement, qui a cependant été endeuillé par une fusillade qui a fait un mort dans un quartier pauvre de Caracas.

>> À voir : 100 jours de contestation et de violences en 10 dates-clés au Venezuela

Présenté comme un acte de "désobéissance civile", ce vote, qui se déroulait sans l’aval des autorités, vise à incarner le rejet de la future Assemblée, selon la coalition des antichavistes – du nom d’Hugo Chavez, président de 1999 à sa mort en 2013 – réunis au sein de la Table de l’unité démocratique (MUD).

L’Assemblée constituante voulue par le président Maduro, et dont les 545 membres seront élus le 30 juillet, aura pour mission de modifier la Constitution en vigueur pour assurer, selon lui, la stabilité politique et économique du Venezuela. L’opposition considère qu’il s’agit d’un moyen de contourner l’Assemblée nationale, où l’opposition est majoritaire depuis 2016.

Entretien avec Paula Vasquez, anthropologue, spécialiste du Venezuela


Avec Reuters et AFP

Première publication : 17/07/2017