Sports

Yellowstone: chasse au braconnier d’une louve blanche du parc

 

Une vue du parc de Yellowstone, le 11 mai 2016 –
MLADEN ANTONOV, AFP/Archives

Après le meurtre de l’un des trois loups blancs du parc de Yellowstone, plusieurs associations mettent en cause des chasseurs, et promettent des récompenses afin de retrouver les coupables.

Un groupe de défense des animaux a promis lundi une récompense de plusieurs milliers de dollars pour toute information cruciale sur l’auteur du tir qui a blessé une louve blanche du parc national de Yellowstone, dans le nord-ouest américain.

La louve, surnommée la « dame blanche », avait été retrouvée grièvement blessée le 11 avril par des randonneurs dans la partie du parc qui se trouve dans le Montana. Le majestueux mammifère avait dû être euthanasié en raison de sa blessure.

Récompense pour toute information

Les responsables du célèbre parc national avaient offert la semaine dernière une récompense de 5.000 dollars pour retrouver la personne ayant blessé « l’un des loups les plus reconnaissables et recherchés par les visiteurs ».

Wolves of the Rockies, un groupe de défense du Montana, offre lui désormais 5.500 dollars. « Il y a un tollé chez les amateurs de vie sauvage, qui veulent mettre la main sur l’individu responsable de cela », a affirmé à l’AFP Marc Cooke, président du groupe.

POOL, AFP/Archives
– Deux loups vont être réintroduits dans le parc de Yellowstone, le 12 janiver 1995

Un des trois loups blancs du parc

Selon lui, il ne fait aucun doute que des chasseurs sont derrière ce tragique événement, agacés par la concurrence du loup qui convoite les mêmes animaux.

« Quelqu’un s’est saisi de la problématique et a décidé de gérer la vie sauvage comme bon lui semble. En d’autres termes, en braconnant les loups », a dénoncé Marc Cooke.

La louve qui a été euthanasiée avait 12 ans et 14 louveteaux, selon Yellowstone. Elle était l’une des trois loups blancs du parc.

Les loups, qui sont une centaine dans ce parc à cheval sur le Montana, l’Idaho et le Wyoming, ont été réintroduits à Yellowstone en 1995.