Politique

Catalogne: Puigdemont pressé par ses alliés de déclarer l’indépendance

La CUP, allié d’extrême gauche du gouvernement indépendantiste catalan, a demandé vendredi au président régional Carles Puigdemont de rendre effective la déclaration d’indépendance de la Catalogne face à la menace de Madrid de suspendre l’autonomie de la région.

Le 1er octobre a eu lieu un référendum d’autodétermination malgré l’interdiction de la justice. Selon les chiffres du gouvernement catalan, invérifiables faute de commission électorale indépendante, le « oui » y a obtenu 90% avec une participation de 43%.

Carles Puigdemont s’était engagé à proclamer l’indépendance si le oui l’emportait, mais mardi, lors d’une déclaration ambigüe devant le parlement régional, il a demandé la suspension des effets de cette proclamation dans l’attente d’une médiation internationale dans son conflit avec Madrid.

Le gouvernement espagnol, dirigé par le conservateur Mariano Rajoy, a systématiquement rejeté cette hypothèse et demandé mercredi à Carles Puigdemont de clarifier s’il avait ou non déclaré l’indépendance.

Carles Puigdemont a jusqu’à lundi pour répondre, faute de quoi le gouvernement central pourrait à partir du jeudi 19 appliquer l’article 155 de la Constitution, qui lui permet d’assumer directement des compétences du gouvernement régional ou même suspendre son autonomie.