Politique

Champs-Elysées: « Pas satisfaisant qu’un fiché S bénéficie d’un permis d’armes »

Le Premier ministre français Edouard Philippe a jugé mardi que « personne ne pouvait se satisfaire que quelqu’un qui fait l’objet d’un signalement puisse continuer à bénéficier » d’une autorisation de détention d’armes. Il s’est prononcé après l’attentat raté lundi sur les Champs-Elysées par un homme fiché S depuis 2015.

« Personne ne peut se satisfaire, et certainement pas moi, de ce que quelqu’un qui fait l’objet d’un signalement puisse continuer à bénéficier de cette autorisation », a déclaré le Premier ministre sur RMC et BFMTV, alors que cet homme bénéficiait d’un permis de détention d’arme, selon une source proche du dossier.