Monde

Chizhov estime qu’il est trop tôt pour parler de la prolongation sectoriels des sanctions de l’union européenne

Vladimir Tchijov

© Grégoire Sysoev/TASS

MOSCOU, 13 octobre. /TASS/. Le renouvellement des sanctions économiques de l’UE à l’égard de la Russie jusqu’à ce que de discuter tôt, estime le plus riche de la fédération de RUSSIE lors de l’Union européenne Vladimir Tchijov.

Voir aussi


Les sanctions de l’UE contre la Russie. Dossier

« N’allons pas renoncer », a – t-il déclaré vendredi dans une interview à la chaîne de télévision « Russie 24 », en réponse à la question principale de ce a l’intention de l’UE de prolonger de six mois sectoriels des sanctions contre la Russie.

Dans ce cas, selon le représentant permanent auprès de la fédération de RUSSIE à l’UE, sur l’existence des conditions préalables à la levée de l’une quelconque des paquets de parler difficile à cause de la dispersion d’opinions » à l’intérieur du bloc.

« Vous comprenez, comment se passe. Tous les six mois, se réunissent, les représentants des pays membres…et quelqu’un евроструктур préside…un certain Nombre de pays commence à s’exprimer par l’affaiblissement de sanctions, de leur annulation. Immédiatement, un autre groupe dit: vous avez raison en est que les sanctions ne fonctionnent pas, mais ils ne fonctionnent pas parce qu’ils ne sont pas assez strictes. Le président dit: une fois ces différentes opinions, je propose d’en rester là, et au bout de six mois, revenons à la question », – a commenté la situation Tchijov.

L’union européenne, le 14 septembre, une nouvelle fois prolongé de six mois individuelles des sanctions contre les citoyens et les entreprises de la Russie. À l’heure actuelle les mesures restrictives s’appliquent à 149 personnes et 38 organisations. Le 12 octobre, il est devenu connu, que les pays candidats le Monténégro et l’Albanie, ainsi que de la Norvège et l’Ukraine ont adhéré à la décision du Conseil de l’UE.