Sports

Coupe Davis : solide contre Djere, Tsonga raccroche les Bleus à la Serbie

Dans la foulée de la surprenante défaite inaugurale de Lucas Pouille en demi-finale de Coupe Davis, Jo-Wilfried Tsonga a fait le job en dominant Laslo Djere. Au terme de la 1e journée de cette demi-finale, France et Serbie se quittent dos à dos, 1-1.

Jo-Wilfried Tsonga a réussi son retour en Coupe Davis en dominant Laslo Djere, 95e mondial, 7-6 (7/2), 6-3, 6-3, une victoire qui permet aux Français d'égaliser (1-1) face à la Serbie en demi-finale, vendredi 15 septembre, à Villeneuve-d'Ascq.

Plus tôt, Lucas Pouille s'est incliné contre toute attente face au 80e joueur mondial, Dusan Lajovic, en quatre manches (6-1, 3-6, 7-6 (9/7), 7-6 (7/5)).

Heureusement, Jo-Wilfried Tsonga a assuré contre le novice Laslo Djere (95e) qui honorait sa première sélection, non sans toutefois se faire une petite frayeur dans la première manche (mené 4-2).

Le N.1 français (18e) disputait son premier match de Coupe Davis depuis… juillet 2016 et le quart de finale remporté à Trinec en République tchèque.

Tsonga sous pression pour son retour

Blessé au genou gauche pour la demi-finale (perdue) en Croatie, il avait ensuite manqué le premier tour au Japon et le quart de finale, à Rouen contre la Grande-Bretagne, de la campagne 2017. D'abord pour passer plus de temps auprès de sa compagne, alors enceinte, et ensuite pour rester auprès d'elle et de leur petit garçon, né en mars.

Tsonga comptait à l'origine faire l'impasse sur l'ensemble de la campagne selon Noah. Mais sous la pression de son capitaine, le Manceau de 32 ans avait revu sa position en avril et fait savoir depuis Monte-Carlo qu'il se rendrait disponible pour la demi-finale.

Même contre une Serbie décimée, sa présence n'est pas du tout superflue. D'autant que Gaël Monfils est blessé à un genou, et que Richard Gasquet, qui dispute actuellement un tournoi Challenger (2e échelon du tennis) en Pologne, court après son meilleur niveau.

La paire composée de Pierre-Hugues Herbert et de Nicolas Mahut tentera de donner l'avantage aux Bleus samedi, a priori contre le capitaine-joueur Nenad Zimonjic et Filip Krajinovic, à moins que la Serbie ne procède à un changement.

Avec AFP

Première publication : 15/09/2017