Eco/Tech

ExxonMobil est recommandé de signaler les dangers de la lutte contre les changements climatiques pour les activités de

NEW YORK, 31 mai. /Corr. TASS Ivan Пильщиков/. Les actionnaires de l’entreprise pétrolière américaine ExxonMobil ont recommandé son guide de publier des rapports sur l’impact sur son travail ont les tentatives pour réduire les émissions nocives dans le monde. Sur cela a communiqu l’agence Bloomberg.

Lire aussi les nouvelles sur le sujet:

La lutte contre le changement climatique


© EPA/MAJA HITIJ


Ce qu’il faut savoir sur le Parisien, un accord sur le climat


Musk quitté les conseils de la maison-Blanche, si les etats-UNIS sortiront de Paris de l’accord sur le climat


La russie fournira un plan d’adaptation aux effets des changements climatiques


Le secrétaire général de l’ONU: le changement climatique représente une menace sans précédent pour l’humanité

Comme il le souligne, cette décision a été prise lors de la réunion des investisseurs ExxonMobil, qui a eu lieu à Dallas (Texas). A l’issue du vote, cette proposition, qui n’est pas obligatoire, soutenu par près de 63% des actionnaires.

ExxonMobil est recommandée sur une base régulière, de compiler des rapports détaillés sur le fait que les tentatives visant à limiter les émissions de substances nocives, y compris les gaz à effet de serre, peuvent entraîner une baisse de la valeur des actifs de la société ou de réduire le coût des prix du pétrole. Le discours, en particulier, comment peut nuire à ExxonMobil, le développement des technologies « vertes », ainsi que le resserrement des normes relatives à la pollution de l’environnement.

La direction de l’entreprise successivement s’est opposée à ces mesures. Il a souligné qu’ils sont inutiles, parce que les experts ExxonMobil et sans avoir à effectuer toutes les évaluations nécessaires concernant les facteurs susceptibles d’affecter de manière négative sur les actifs. Les représentants officiels de pétrole et de gaz géant encouragé les investisseurs à ne pas soutenir indiqué l’initiative. L’année dernière, elle a voté seulement environ 38% des actionnaires.

Comme le souligne l’agence, la décision d’un investisseur peut être dû à des discussions sur la question de savoir si les états-UNIS de participer à la Parisienne, un accord sur le climat. Le président américain Donald Trump a déclaré sur Twitter que annoncera sa décision finale sur cette question dans les prochains jours. Avant cela, un certain nombre de MÉDIAS américains citant des sources dans l’administration a été informé que le chef de l’administration des états-UNIS, qui ont déjà pris la décision de se retirer de l’accord. Trump avant l’élection a son critiquée.

Accord de paris a été adoptée le 12 décembre 2015, à l’issue de la conférence dans la capitale française. 195 les participants à ce forum sont convenus de limiter la hausse de la température moyenne sur la planète en 2100 de plus de 2 degrés Celsius par rapport au niveau préindustriel. Les scientifiques estiment que la croissance plus importante de la température provoquée par le rejet dans l’atmosphère de dioxyde de carbone résultant de la combustion des combustibles fossiles, peut entraîner des conséquences irréversibles pour l’écologie de la planète.