la Belgique

Ghyssels: « Une zone 30 km/h partout à Bruxelles, oui! Mais il faut des moyens pour sanctionner »

Ce lundi, les ministres bruxellois Pascal Smet (SP.A) et Bianca Debaets (CD&V), en charge de la Mobilité, ont émis l’idée de faire de l’ensemble du territoire bruxellois une zone 30 km/h.

L’association automobile Touring a déjà réagi, réclamant des limitations crédibles. Pour Marc-Jean Ghyssels, député régional PS et bourgmestre de Forest, faire de toute la Région bruxelloise une zone 30 n’est pas une mauvaise idée. « D’ailleurs, à Forest, nous travaillons à ce que l’ensemble des voiries ou au moins 90% le soient ».

Des moyens pour le parquet

Mais, ajoute le député-bourgmestre auprès de la RTBF, il subsistera deux difficultés, celle du contrôle des automobilistes en infraction et celle de la sanction. « La police doit pouvoir disposer des moyens de contrôles alors que celle-ci est déjà à flux tendu. Et puis, il faut que le parquet de Bruxelles ait les moyens de poursuivre les contrevenants, ce qui n’est pas le cas faute de moyens et de magistrats. Ce dernier aspect des choses est de la responsabilité du Fédéral, ce que semblent oublier les ministres Smet et Debaets ».

Marc-Jean Ghyssels ajoute: « On pourrait imaginer étendre le champ d’action en matière de sanctions administratives communales afin de permettre à des agents communaux de verbaliser jusqu’à un certain dépassement de vitesse, de 5 ou 10 km/h ».

Sur les zones 30, « il ne faut pas avoir de vision simpliste ou calculée pour courir derrière la N-VA. Pointer la responsabilité des bourgmestres de Bruxelles dans la non-possibilité de mettre en place une zone 30 régionale n’est pas correct ».