Politique

Le président de la France a honoré la mémoire des combattants de la Résistance

Emmanuel Macron (au centre)

© EPA/BERTRAND GUAY / POOL

PARIS, le 18 juin. /Corr. TASS Michael Timofeev/. La commémoration des combattants français de la Résistance, les morts dans les années de la Deuxième guerre mondiale, a eu lieu dimanche dans le fort du Mont-Valérien dans la banlieue ouest de Paris. La cérémonie, à l’occasion du 77-ème anniversaire de l’historique de la circulation à la france de Charles de Gaulle, en tête, le président de la France, Emmanuel Macron.

Mémorial du Mont-Валерьене

Le chef de l’etat a contourné ordre de représentants de toutes les branches de l’armée. Il a déposé des fleurs aux tombes des combattants de la Résistance, luttant contre les envahisseurs nazis et enterrés dans le mémorial national du Mont-Валерьене. En temps de guerre, les occupants ont tiré une balle dans les murs de cette immense forteresse du XIXE siècle, plus d’un millier de français – comme des combattants de la Résistance, et de nombreux otages.

Le projet spcial

Inutile de guerre
La seconde guerre mondiale en chiffres et en faits

Après une minute de silence a été la mélodie de « la Mémoire des morts » dans la version militaire горниста. Au cours de la cérémonie ont également été joués comme le français, l’hymne national « la Marseillaise » et « la Chanson des partisans ». Cette non-hymne de la Résistance a des années 1940, la chanteuse Anna Smirnova-Marly, qui a migr en France de la Russie.

En outre, un officier de l’armée française a lu le texte de l’appel du général de Gaulle du 18 juin 1940 a été transféré de Londres sur les ondes des radios de la Bbc. Son écriture, dans ces jours-britannique partie n’a pas été fait.

L’appel du général

Discours historique de Gaulle a sonné de Londres, où il a comme adjoint du ministère de la guerre a mené des négociations avec le gouvernement britannique d’assistance du combat de la France. Discordant avec коллаборационистским cours du gouvernement Henri Philippe Pétain, qu’il pensait traître, de Gaulle a appelé les compatriotes de se lever en armes sur la protection de la patrie.

« La france a perdu une bataille, mais elle n’a pas perdu la guerre. Rien n’est perdu, parce que cette guerre – mondiale. Le jour viendra où la France renvoie à la liberté et sa grandeur. C’est pourquoi je m’adresse à tous les français à l’appel à s’unir autour de moi dans le nom de l’action, du dévouement et de l’espoir », – a dit alors de Gaulle.

« Notre pays est menacé d’un danger mortel – alors, allons lutter pour son salut », dit – il.

Macron quelques minutes attardé à l’intérieur du complexe, où reposent les restes des martyrs. Après la cérémonie au Mont-Валерьене il eut une longue conversation avec les personnes âgées membres du mouvement de Résistance, qui en France reste maintenant un total de 11 personnes.