Culture

Les scientifiques ont constaté un effet bénéfique de la musique sur le développement des enfants

© John Salangsang/Invision/AP

PARIS, le 11 juillet. /Corr. TASS Michael Timofeev/. La musique a un effet positif sur le développement des enfants, et c’est l’impact commence avant la naissance. Cela témoigne d’une vaste étude d’un collectif de scientifiques français, sous la direction de Эмманюэля Бигана, directeur du Laboratoire d’étude des problèmes de développement, en vigueur à l’Université de Bourgogne. Les résultats du travail des scientifiques, comme l’a rapporté mercredi Le journal Le Monde, publié par les éditions Belin sous la forme d’un livre intitulé « l’impact Bénéfique de la musique sur le cerveau ».

Voir aussi


Est-il possible de transplanter la mémoire

Des scientifiques français ont prouvé que la encore dans le ventre de la mère, l’enfant est capable de mémoriser la musique qu’il entend de « l’extérieur », et ces mélodies, il est capable de reconnaître, même un an plus tard après la naissance. La poursuite et à l’heure actuelle une série d’expériences a montré que les enfants de trois mois, n’est pas encore capable de parler, peuvent, après une petite formation de spécialistes, de fredonner la mélodie.

Les stimulants de l’activité

À cet égard, le professeur Bigan exprime la certitude que la musique joue un rôle нейростимулятора. Et elle n’a pas seulement attiré l’attention d’un jeune enfant, mais permet d’établir un contact avec lui. « La musique crée chez lui макростимуляторы de l’activité cérébrale, qui contribuent à améliorer la maîtrise de la parole, de la lecture, et plus tard – et de la formation dans le cadre de la préparation à l’école. Elle a soi-disant socio-cognitif de l’impact », a déclaré le scientifique.

Comme le note le journal, un certain nombre d’études les plus récentes indiquent que les effets de la musique sur l’homme conduit à un changement chez lui le processus biochimiques du cerveau et fournit une plus grande plasticité (la flexibilité) de la conscience. Ainsi, il a été constaté que le violon, par exemple, développé un moteur de l’écorce de l’hémisphère droit du cerveau, avec un grand nombre de synapses, qui est causée par une intense activité d’eux de la main gauche lors de la lecture d’un instrument. Chez les pianistes même d’un développement similaire dans le cortex moteur est indiqué sur les deux hémisphères, car ils utilisent les deux mains.

Voir aussi

Des scientifiques australiens ont trouvé un moyen de sauver de l’extinction les rhinocéros blancs du nord

Le décryptage du génome des koalas permettra de créer des médicaments pour les personnes

Les scientifiques ont constaté que les baleines moustachues émettent des sons mélodieux pour la communication avec les parents

Selon Daniela Sean, le directeur de la division de la recherche de l’Institut de neurosciences lorsque l’institut de recherche National de la santé et de la médecine: « apparemment, la musique améliore la connexion entre les groupes de neurones, c’est-optimise les rythmes du fonctionnement du cerveau et donc de mieux la prépare à recevoir les flux d’informations, améliore ses capacités de communication ». Ainsi, le jeu d’un instrument de musique « permet d’améliorer l’interaction entre un certain nombre de zones du cerveau, en particulier entre le moteur et auditif espaces verts », affirme – t-joue du violoncelle Daniel Sean.

Menées par ce scientifique des études ont déjà montré que l’enfant ayant un problème avec la prononciation des mots est beaucoup plus facile de faire face à cette tâche, si on lui fait écouter de la musique phrase musicale. Ainsi dans ce cas de l’enfant s’améliore et la maîtrise de la grammaire.

Former le cerveau

Le journal Le Monde mène à cet égard, l’adage Isabelle Peretz, dirigeant un Laboratoire de recherches sur нейровосприятия de musique, cours de validité lors de l’université de Montréal. De l’avis de Peretz, l’un des premiers dans le monde pour commencer la recherche scientifique dans ce domaine, « l’apprentissage de la musique génère le cerveau à l’aide d’un certain nombre de mécanismes psychologiques, grâce à quoi on augmente la densité de neurones et d’améliorer la connexion entre eux par les axones ». D’autres études menées au Canada, en 2010, Glenn Шеленбергом, ont déjà prouvé que les petits enfants des cours de musique d’accélérer le rythme de l’augmentation des taux de l’intelligence. Comme l’a déclaré le scientifique, « la musique permet de мыслительному processus chez les enfants, habitués pendant une longue période d’être concentrés, de mener des activités mentales, de la souche de la mémoire ».