Politique

« L’homme disait qu’il voulait tuer tous les musulmans »: les témoignages suite à l’attentat à Londres

Un véhicule a foncé sur la foule près d’une mosquée du nord de Londres dans la nuit de dimanche à lundi, une attaque traitée comme un « acte terroriste ». L’attaque a fait 10 blessés, dont 8 sont hospitalisés et 2 ont été traités sur place. Toutes les victimes sont musulmanes. 

Plusieurs témoins ont rapporté ce qu’ils ont vu de l’attaque. Sur la BBC, Khalid Amin explique: « L’homme est sorti de la camionnette et a commencé à courir. Il était en train de crier ‘Je veux tuer tous les musulmans. »

Il a traîné des gens sur plusieurs mètres

Un autre témoin rapporte: « Les gens étaient en train de sortir de la mosquée quand la camionnette a foncé sur la foule. La rue était pleine au moment de l’attaque. Comme c’est le ramadan, il y a beaucoup de monde à la mosquée. Ils avaient terminé la prière et la camionnette est venue vers eux. » 

>>> A lire également: Attentat à Londres contre des fidèles musulmans: ce que l’on sait

« Il a foncé sur les gens. Il en a traîné quelques uns sur plusieurs mètres », a raconté à l’AFP Abdiqadir Warra, qui a assisté à l’attaque.

 

He was saying "I want to kill muslims" – Abdul tackled the #FinsburyPark attacker to the groundhttps://t.co/nAd8sqpOI3 pic.twitter.com/2ZugbP1vyP

— BBC News (UK) (@BBCNews) 19 juin 2017

« Les gens criaient: ‘C’est une attaque terroriste, cet homme nous attaque' », raconte un autre témoin appelé Athman. « Je suis alors retourné sur mes pas pour essayer d’aider les gens, leur donner de l’eau, aider la police ».

Selon lui, le responsable de l’attaque a fait « des signes de victoire dans le fourgon de police, il était très content ».

Le conducteur arrêté

Le conducteur de la camionnette, âgé de 48 ans, a été immobilisé par les personnes sur place et arrêté. Il sera placé en détention et subira une évaluation de santé mentale.

« Les gens ne se sentent pas en sécurité car depuis les attaques terroristes de Londres et Manchester, il y a eu une hausse de l’islamophobie et des crimes haineux », a dit le président de la mosquée de Finsbury Park Mohammed Kozbar.

Pour Adnan Rashid, « les terroristes n’ont pas de couleur, ils n’ont pas de religion, ils ne font partie d’aucune communauté ». « Ils ont un état d’esprit, celui de tuer des gens, c’est aussi simple que ça », a-t-il déclaré à l’AFP.