Culture

« Premiers » et « le Moine et le démon » a reçu en Crimée prime russe film presse

L’image du film « le Moine et le démon », réalisé par Nicolas Dostal, 2016

© filmpro.ru

YALTA /République de Crimée/ le 15 septembre. /Corr. TASS Natalia Баринова/. Le festival international de cinéma « Eurasian le pont » solennellement ouvert le vendredi de la conférence de Yalta, où se tiendra jusqu’au 19 septembre.

La découverte a annoncé les titulaires de la prime russe film presse « Résonance », créé par l’Union des cinéastes de la Russie. Dans la catégorie « Meilleur film de l’année » le prix reçu « le Moine et le démon » de Nicolas Dostal. Et dans la catégorie « révélation de l’année » a remporté la peinture « premiers » de Dmitri Kiselev.

Mikhalkov: « la Crimée traditionnellement appartenait à la Russie »

Pour la première fois киносмотр a passé en 2016, l’idée de sa création appartient à un réalisateur Nikita Михалкову, qui est venu à la cérémonie d’ouverture. « Eurasian le pont » – festival unique, c’est le festival russe sur le territoire de la Fédération de russie, a déclaré aux journalistes Mikhalkov. – Oui, il provoque beaucoup de controverse. Mais le temps va passer, et il devient clair qu’il ne devrait pas en être autrement, car la Crimée traditionnellement appartenait à la Russie ».

« Au nom de la Crimée tiens à vous remercier pour ce que vous avez apporté à nous qu’il ya de mieux dans le cinéma russe », – a dit, en s’adressant à Михалкову, ministre de la culture de la République de Crimée Arina Новосельская, qui est l’un des présidents du festival. Le deuxième président de киносмотра est devenu un artiste populaire de Russie, Viktor Merezhko.

Le jury et les films

Dans le jury du festival est entré le réalisateur britannique Gareth Jones (président), le conservateur des projets internationaux de la Russie avec les pays de la péninsule Balkanique, Vladimir le Faucon, l’actrice russe Olesya Судзиловская, le réalisateur français Patrick Casal, russe réalisateur et producteur André en France. Ils choisiront un film-vainqueur de Grand prix, des prix seront décernés dans les catégories « prix Spécial » et « Meilleur réalisateur.

En compétition le programme du cinéma comprend huit peintures – « les nuits Blanches » (Russie), « Brûler! » (Russie), « le Petit prince de notre ville » (Kazakhstan), « la Mort de Louis XIV » (France), « le Fils de Sophie » (Grèce/ Bulgarie/France), selle Turcique » (Russie), « Rue de l’espoir » (Italie/Suisse/France), « ce Que cache l’obscurité » (Chine).

Dans le documentaire de la compétition est également huit bandes de la Russie, de l’Arménie, de la Pologne et d’autres pays. En outre, les spectateurs du festival attendent les russes et les premières de films, et le panorama du cinéma mondial, une rétrospective consacrée à 100 anniversaire de la révolution.