la Belgique

Verviers lance un plan V pour faire revivre les vitrines vides du centre-ville

A Verviers, c’est un constat: 30% des cellules commerciales du centre-ville sont vides. Et en attendant qu’elles revivent, citoyens, artistes et échevinat des affaires économiques lancent le Plan V.

V comme Vitrine, comme vide, comme Verviers. Le projet est dans les cartons de la ville et du centre culturel depuis un certain temps et grâce à l’ASBL La Villa Sauvage, il prend enfin forme.

Pendant une quinzaine de jours, du 15 novembre au 2 décembre, une quinzaine d’artistes vont occuper 5 de ces vitrines vides dans l’hypercentre. Il y aura aussi des ateliers et une parade. Anne de Sturler, une des conceptrices du projet: « On pourra voir des peintures sur vitre de Jo De Leeuw. Il va y avoir toute une série de mannequins assez amusants, il va y avoir des peintres, il va y avoir aussi des sculptures, et on pourra surtout voir qu’il y a de la vie. A pied, c’est un petit mouchoir de poche, il y aura d’ailleurs un marquage au sol avec un logo où il est marqué plan V qui reliera les différents lieux. Au total, il y aura quatre cellules qu’on pourra visiter à l’intérieur. Une chose qui est sûre, c’est que le 15 novembre, l’après-midi, il y aura des ateliers accessibles à tout le monde. Le but est d’écrire des petits mots, de faire des petits dessins pour les mettre dans une grande malle et ils seront distribués aux citoyens qui nous suivront dans la parade du 18 à 16 heures pour dire que Verviers n’est pas mort ».

Précisons que cet atelier du 15 novembre est accessible à tous comme bien sûr la parade du 18 novembre.