la Belgique

Viaduc Herrmann-Debroux: TEC, SNCB, parkings… les alternatives mobilité ont fait un flop

Le viaduc Herrmann-Debroux a rouvert jeudi à l’entrée de Bruxelles. Au final, cette semaine, ça n’a pas été le chaos annoncé sur les routes… Plusieurs alternatives de transport public ont été mises en place, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’elles n’ont pas connu un franc succès.

Par exemple, mercredi, la SNCB a compté 60 personnes dans un des trains supplémentaires au départ de Louvain-la-Neuve. Et jeudi matin, 30 ! Or, 840 places étaient disponibles. Les voyageurs avaient donc (plus que) de la place.

Peu de monde dans les cinq trains supplémentaires, peu de monde également sur le parking ouvert en urgence à Louvain-la-Neuve. Quelques dizaines de voitures seulement sur le parking de 2200 places.

Le parking devait officiellement ouvrir lundi prochain. Qu’est-ce qui a finalement été décidé ? Il reste ouvert aujourd’hui et ce weekend gratuitement. Il ouvre comme prévu officiellement lundi. Ici, officiellement rime surtout avec payant.

Même constat au TEC

La ligne spéciale au départ du parking de Walibi est abandonnée. Des bus partaient tous les quarts d’heure de Wavre entre 6h00 et 10h00, et de Bruxelles entre 15h00 et 20h00. En tout, 40 personnes ont pris ces bus lundi, 10 mardi, 30 mercredi et 10 hier.

Le Conforto, Conforto bis, et la ligne E n’ont pas enregistré d’augmentation de la fréquentation.

Quel bilan tirer ?

Que les automobilistes ne sont pas prêts à changer leurs habitudes, en tout cas pas du jour au lendemain.

La SNCB insiste sur le caractère particulier et peu représentatif de cette semaine avec le mardi de grève, et la réouverture du viaduc Herrmann-Debroux plus rapide que prévue.

Cela dit, tant du côté de la SNCB que du côté du TEC, on se félicite d’avoir su proposer une alternative. Et on espère que les quelques clients supplémentaires abandonneront la voiture au profit des transports publics.