Sports

Yémen: 24 civils tués dans une frappe sur un fief rebelle

 

Une ambulance dans la banlieue d’Aden le 6 octobre 2015 au Yémen –
SALEH AL-OBEIDI, AFP/Archives

Au moins 24 civils ont été tués après un raid aérien au Yémen, dans une ville tenues par les rebelles chiites dans le nord du pays.

Au moins 24 civils yéménites ont été tués dimanche à l’aube dans un raid aérien sur un marché de qat, dans un fief des rebelles chiites dans le nord du Yémen près de la frontière saoudienne, selon une source médicale et des témoins.
    
Le raid attribué par ces sources à l’aviation de la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite a visé des vendeurs et des clients du marché de qat, une herbe euphorisante largement consommée au Yémen. Le marché, appelé Souk al-Machnak, est situé dans la sous-préfecture de Chadaa dans la province de Saada.
    
Un civil a également été blessé dans le raid, a affirmé la source médicale qui s’exprimait sous le couvert de l’anonymat. Les corps de certaines victimes ont été carbonisées et n’ont pas pu être identifiées dans l’immédiat, a-t-elle ajouté. Selon des témoins, le marché visé servait de base au trafic transfrontalier de qat, dont la consommation est strictement interdite en Arabie saoudite.

La coalition reconnaît certaines erreurs    

« Parmi les morts figurent des trafiquants de qat tout juste revenus de la frontière saoudienne », selon l’un des témoins.

La province de Saada, fief des rebelles Houthis qui ont pris le contrôle de Sanaa et de larges portions du nord du pays en 2014, est lourdement bombardée par la coalition arabe qui intervient au Yémen depuis mars 2015. Celle-ci n’a pas réagi dans l’immédiat à ces pertes civiles.
    
Elle a été accusée à plusieurs reprises d’avoir visé par erreur des civils dans ses opérations aériennes au Yémen. Elle a reconnu certaines erreurs et promis de prendre des mesures pour les éviter.