la Belgique

« Ce pitoyable vaudeville »: Ecolo « disponible » pour discuter avec DéFI… et les autres

Tournerait-on en rond ? Après l’appel du pied d’Olivier Maingain en direction d’Ecolo, les Verts se réunissait en bureau ce lundi matin avant de se prononcer. Et la réponse ne fait guère bouger les lignes : « Il n’y a rien de neuf : nous sommes disponibles. Nous sommes disponibles depuis des semaines pour travailler sur nos propositions, et sur d’autres le cas échéant », a déclaré le co-président d’Ecolo Patrick Dupriez ce lundi matin avant la réunion du parti.

Les conditions restent les mêmes : travailler à l’assainissement de la vie politique, discuter mesures de bonne gouvernance…

« La particratie gangrène le fonctionnement de notre démocratie. Il faut changer cela. Puisqu’il y a une crise gouvernementale, saisissons l’opportunité pour des réformes en profondeur. Nous sommes prêts à le faire avec tous les partis qui veulent travailler là-dessus », martèle encore Patrick Dupriez.

« Ce pitoyable vaudeville »

Flash-back, retour à la case départ, jour sans fin, déja-vu… ?  « Il faut demander à Benoît Lutgen », répond sèchement l’écologiste, qui estime que « c’est la responsabilité de ceux qui ont débranché la prise des gouvernements de trouver des solutions rapidement ».

« Ce qui est clair, c’est que, par rapport à l’enjeu de la crise gouvernementale, on ne sait pas très bien où l’on va. Les citoyens attendent des solutions et pas ce pitoyable vaudeville auquel on assiste depuis des semaines. »

L’organe décisionnel de DéFi se réunissait également ce lundi dès 11h30.

En Wallonie, les négociations MR-cdH sont toujours en cours et reprendront dès cet après midi. Après avoir travaillé dans la discrétion ce week-end, Benoît Lutgen et Olivier Chastel doivent rencontre les acteurs socio-économiques et associatifs.