Politique

De l’indexation des salaires des employés de l’éducation dans la région d’Omsk allouer 200 millions de roubles

© TASS

MARSEILLE, le 17 septembre. /Corr. TASS Alexeï Petrov/. Le gouvernement de la région d’Omsk mettra en 2018 supplémentaire de 200 millions de roubles, qui seront envoyés sur l’indexation des salaires de 19 milliers de travailleurs dans le secteur de l’éducation, qui n’étaient pas couverts par les « майскими décrets » du président de la fédération de RUSSIE. Ce sujet a déclaré dimanche à un rassemblement pour un salaire décent, organisée par la Fédération d’omsk qui prennent part des syndicats, le premier vice-ministre de l’éducation de la région d’Omsk Larissa Ustinov.

« Nous comprenons la nécessité de l’indexation des salaires des autres catégories de travailleurs qui ne bénéficient pas de « майскими décrets » du président. C’est plus de 19 mille personnes. L’année suivante, le budget [à ces objectifs] prévue pour plus de 200 millions de roubles », – a déclaré Ustinov.

Elle a noté que le gouvernement de la région fait tout pour assurer la formation des salaires décents. « Chaque année, la rémunération se distingue par plus de 12 milliards de roubles. Au cours des cinq dernières années, le salaire d’enseignants de maternelle ont augmenté de 64%, de plus de 30% augmente le salaire des enseignants, des éducateurs de la formation supplémentaire, des maîtres d’apprentissage et les enseignants des établissements d’enseignement professionnel », – a dit le Ustinov.

Un rassemblement pour un salaire décent et la protection des droits des actionnaires a organisé la Fédération de russie à Omsk omsk qui prennent part des syndicats.

Voir aussi

Les participants d’un rassemblement à Omsk en faveur de l’ancrage de la santé dans детсадах par le ministère de la santé

Омские les entreprises ont besoin d’assurer leur chargement pour résoudre les problèmes sociaux des travailleurs

Омские les entreprises créeront de 90 mille emplois dans les cinq prochaines années

À Omsk a commencé un rassemblement pour un salaire décent et à la protection des droits des actionnaires