la Belgique

Des fortes perturbations à craindre aux TEC Charleroi ce vendredi

Selon un communiqué des TEC Charleroi, une réunion de concertation locale s’est tenue ce mercredi entre la direction du TEC Charleroi et les représentants des travailleurs au sujet de pratiques appliquées au sein du dépôt de Jumet relatives aux règles de mise en service.

La direction a refusé d’officialiser ces pratiques étant donné, dit-elle, qu’elles ne figuraient dans aucun règlement interne du TEC Charleroi. De plus, poursuit-elle, celles-ci favorisaient un petit nombre d’agents plus anciens au détriment d’un plus grand nombre.

La concertation a abouti sur un désaccord de la part du syndicat CGSP, ce qui aura pour conséquences d’entraîner de fortes perturbations ce vendredi 27 avril.

Dans son communiqué toujours, la direction déplore que le processus de règlement des conflits AMéDIS n’ait pas été respecté et s’excuse auprès de ses clients qui devront trouver des solutions de transport alternatives.

La CGSP dénonce effectivement la suppression, au dépôt de Jumet, de ce que le personnel appelle un « carnet de faveur ». Les chauffeurs pouvaient par ce biais introduire de façon officieuse une demande d’adaptation de leurs horaires pour pouvoir par exemple aller chez le médecin ou être présent à une fête familiale . Un avantage qui n’était pas inscrit dans le règlement interne. Le syndicat déclare être au regret d’annoncer qu’il couvrira le mouvement d’humeur qui pourrait déjà commencer ce jeudi à 22h00.