Culture

Des séries simples gens du Caucase sont apparus dans le métro de moscou

© Sergey Bobylev/TASS

MOSCOU, le 11 octobre. /TASS/. L’Exposition « Le Caucase Du Nord. Sept histoires » avec des photos de paysages, de sites touristiques de la région et dynamique des portraits de ses habitants, a ouvert dans le métro de moscou. L’attention des passagers les 38 photos de photographes, chacun vit dans l’une des sept acteurs du Caucase du Nord.

L’exposition est organisée avec le soutien du Ministère du Caucase du Nord de la fédération de RUSSIE et l’agence TASS.

Le caucase les yeux des gens ordinaires

Le vice-ministre de la fédération de RUSSIE sur les affaires du Caucase du Nord, Michael Развозжаев dans la conversation avec le TASS a noté, maintenant que la région est perçue à travers le prisme d’un réseau bien établi, mais il y a longtemps stéréotypes dépassés. « Mais le Caucase du Nord est une tout autre: c’est accueillant des gens biens, de l’incroyable beauté de la nature et des paysages à couper le souffle. Et le projet de collaboration avec l’agence TASS est destiné à nous aider dans le changement de l’image de la région », dit-il.

Voir aussi


L’exposition de photos « les multiples facettes du Caucase du Nord » s’ouvre devant le TASS

Le slogan de l’exposition stipule que « le Caucase du Nord les yeux des gens ordinaires » — jeunes photographes qui vivent dans les sujets de la région, font des photos sur différents sujets et partagent avec eux dans les réseaux sociaux. « Nous avons pensé, comme d’approcher le Caucase du Nord à la russie. Et sont venus à la conclusion que les gens seront de plus en plus la confiance des gens simples pour les enfants, les photographes », a — t-il ajouté.

Guide de métro a soutenu l’idée de l’exposition de photos et alloué pour ce faire, l’un des plus visités des sites culturels du métro — station de métro « d’Exposition ». « Au cours des dernières années, nous avons considérablement élargi notre fonctionnalité d’organiser les différentes activités créatives, y compris une exposition de photos, avec le début de l’année dans le métro s’est déjà cinq de ces expositions. Chaque exposition de photos est un énorme succès, nous le voyons sur les flux de personnes, de commentaires, y compris à travers les colonnes d’appel d’urgence. Ce format est très en demande », — a dit le premier chef adjoint du métro, chef de la direction de l’infrastructure Dmitri Дощатов.

La meilleure vue sur l’Elbrouz

La composition de l’exposition sur le Nord du Caucase, est formé pendant plusieurs mois, les organisateurs choisi les meilleurs du travail des russes dans les réseaux sociaux. En finale, les participants expositions sont devenus les sept photographes résidant sur le territoire du Caucase du Nord du district fédéral. L’exposition présente des paysages, des portraits et le genre de la photographie d’Eugène Шивцова d’Ingouchie, Renata Ouroussov de Karatchaevo-Tcherkessie, Vadim Vetrova de Stavropol, Abdullah Берсаева de la Tchétchénie, Василины Акишиной de la Kabardino-Balkarie, Mehemmed Шапиева du Daghestan et de Батраза Бутаева en Ossétie du Nord.

Déployer

© Sergey Bobylev/TASS

© Sergey Bobylev/TASS

« Peut-être, la plus brillante de mes travaux sur le salon « Watermelon barbe », dit — Акишина, en pointant sur l’image, où est imprimé une petite fille et une femme d’âge moyen. Sur le plan du photographe ils tiennent près du visage de grandes tranches de pastèque, qui remplacent leur sourire est une mère et une fille Акишиной.

« Travail « Леркины séchage » est une histoire très forte et soudée famille de l’Etat avec deux enfants qui passent du temps en compagnie de l’autre sur la promenade. Le Caucase du nord pour moi, c’est la montagne, l’air pur, des gens sympathiques, et surtout, le culte de la famille. Donc je préfère le faire en portrait, prise de vue des habitants de notre région », a ajouté l’interlocuteur de l’agence.

Les photographe Vadim Vents, qui se spécialise principalement dans le tournage de la nature, a avoué que le plus de photos apporte de Dombay et Архыза. Toutes les photos Vetrova est testé pour le traitement graphique, basée sur l’utilisation d’un film de presets années 1980-1990. « Cette technique ne comprend pas très riches et même les pâles couleurs, mais en conservant le maximum de la plausibilité de la photo. En conséquence, je montre la nature telle qu’elle est », a partagé le secret de l’interlocuteur de l’agence.

Une des oeuvres de Vetrova à l’exposition « le Plateau de Бермамыт. Languedoc-Roussillon » est faite à une hauteur de 2,5 km, au moment où Бермамыт couvraient les descendants des nuages. Selon un photographe, de ce point offre la meilleure vue sur le Principal Caucasien de la crête.

Vents d’accord avec le fait que, souvent, son travail comporte un risque pour la vie, mais « quand захватает l’euphorie avant la nouvelle image, c’est le sentiment de la touffe de toutes les peurs. « Tu oublies que c’est vraiment dangereux, glissant, humide, et tu penses qu’à une chose qu’on ne la « combler l’horizon », a — t-il.

Tour des villes-миллионникам

Sur le salon, vous pouvez également voir un aperçu des Génériques ингушских tours, североосетинские des falaises abruptes, imprimé sur un appareil de téléphonie mobile, les paysages et les monuments architecturaux de la Tchétchénie, de fascinants paysages du Daguestan et de Karatchaevo-Черкессии. Le plus grand intérêt chez les visiteurs de l’exposition ont provoqué des captures d’habitants de la région — les passagers s’arrêtent pour discerner les caractéristiques de la couleur nationale de gens, les traits du visage, les costumes, la vie quotidienne. Ils font селфи sur les gadgets et exposent des photos dans les réseaux sociaux avec хештегом #СеверныйКавказ_7историй.

Selon Развозжаева, à la mi-novembre, l’exposition partira en « tournée » dans d’autres villes de la Russie, de son verront les habitants de Saint-Pétersbourg, Kazan, Ekaterinbourg, Krasnoïarsk, de Vladivostok. « Notre objectif est de faire en sorte de maximiser le nombre de personnes visuellement соприкоснулось avec ces travaux. Nous avons lancé le hashtag en ligne. Aussi envisageons de développer street-format et de sortir avec cette exposition, dans les espaces publics pour les habitants de notre pays de faire croire qu’en Russie il y a des endroits plus intéressant que le Machu Picchu ou des îles inhabitées », a conclu l’interlocuteur de l’agence.

Voir les photos du Caucase du Nord, vous pouvez dans un mois, du 1er octobre au 11 novembre à la station de métro « d’Exposition ».