Sports

« On est en finale ! »

À la une de la presse, mercredi, la joie des supporters après la victoire des Bleus contre les Diables rouges en demi-finale du Mondial et la fierté retrouvée d’être français. Et du côté de la presse britannique, nul besoin d’attendre le duel Angleterre – Croatie, elle se voit déjà en finale contre la France !

« On est en finale ! », « Magnifique ! », « On y est ! » Que de points d’exclamations à la une mercredi, et que d’hommages qui se déversent sur l’équipe de France. Dans son édito, le Parisien attribue cette victoire en demi-finale au travail de Didier Deschamps « qui enlace, câline et protège ses joueurs comme seul un immense entraîneur sait le faire ». Des Bleus « au Paradis (…) intraitables face aux Belges » et qui partent favoris dimanche contre l’Angleterre ou la Croatie pour le titre suprême.

La presse régionale met aussi les Bleus à l’honneur, ainsi que ces Français qui ont célébré la victoire jusqu’au bout de la nuit. La presse française rapporte des paroles de supporters, et voit dans cette ambiance un parfum de 1998 : « Quand on gagne, la France est ensemble. Il n’y a plus de noirs, plus d’arabes, plus de blancs, on est tous français ».

« La victoire, une fois ! » s’exclame, sarcastique, le Courrier Picard, alors que de l’autre côté de la frontière, les Belges apparaissent inconsolables à la une du Soir, qui titre sur « le chagrin des Belges ». Face à une équipe de France intraitable, le journal déplore « que les Diables rouges n’ont pas pu atteindre une finale qui s’annonçait historique ». Dans son édito, on regrette ce « petit but qui change un destin (…), qui transforme un rêve en réalité ou en regrets éternels selon le camp où l’on se place ». La Libre Belgique rend aussi hommage à ses Diable rouges et De Standaard concède la défaite… et quelques mots à la langue de Molière : « C’est fini, Merci, Maar ».

Enfi pour la presse britannique, c’est jour de demi-finale contre la Croatie. Presque une formalité à en croire la une de The Game qui titre déjà sur le « Crunch » à venir, une finale France-Angleterre …

Par Sandrine GOMES