Sports

Pakistan: la colère des manifestants après le viol et le meurtre d’une fillette de sept ans

 

Le 11 janvier, une photo de Zainab, assassinée et violée au Pakistan. –
AAMIR QURESHI / AFP

Zainab Ansari, sept ans, a été retrouvée morte dans une décharge publique au Pakistan, après avoir été violée. Son meurtre, qui n’est pas un cas isolé dans cette région, a déclenché de violentes manifestations faisant deux morts.

C’est une vague d’indignation qui a lieu au Pakistan ces derniers jours, donnant lieu à des émeutes meurtrières ce jeudi, notamment dans la ville pakistanaise de Kasure au nord-est du pays. Le meurtre et le viol de Zainab Ansari, âgée de sept  ans, a été l’élément déclencheur de ces émeutes.

Le 4 janvier, la petite fille se rend à son cours religieux, et se fait accoster en route par un homme. Elle sera vue pour la dernière fois sur des images de vidéosurveillance, marchant main dans la main avec cet inconnu. Son corps a ensuite été retrouvé dans une décharge publique quelques jours plus tard. Elle a été étranglée par son agresseur après avoir été violée.

Plusieurs cas similaires

Selon un document de police obtenu par la BBC, il y a eu plusieurs cas similaires dans la région l’année passée. Les enquêteurs ont retrouvé des traces du même ADN sur six victimes différentes, y compris sur le corps de Zainab.

Toutes les six étaient de jeunes filles, toutes disparues extrêmement proche e leurs maisons, et toutes ont été laissées, non ensevelies, dans des décharges ou des maisons abandonnées à proximité. Leurs familles vivent toutes dans un rayon de trois kilomètres.

Deux manifestants tués

Furieux, plusieurs centaines de manifestants s’en sont pris à coups de pierres à des bâtiments officiels et à un hôpital pour protester contre l’inaction supposée de la police ce jeudi. En effet, aucun suspect n’a été arrêté depuis le début des disparitions. 

Deux manifestants ont été tués par des tirs des policiers, alors que la foule tentait de prendre d’assaut un bâtiment de police. La BBC montre dans un montagne vidéo les images de surveillance qui montrent l’homme avec la petite fille. On y découvre également la mère de Zainab, demandant justice, ainsi qu’un portrait robot du principal suspect.

#JusticeForZainab: How one little girl’s brutal rape and murder has outraged Pakistan https://t.co/Gg5YepgUsV pic.twitter.com/533TpWYEAg

— BBC News (World) (@BBCWorld) 11 janvier 2018

A la suite de ce nouveau meurtre, des mots-clés sont apparus sur les réseaux sociaux, notamment #JusticeForZeinab, demandant la justice pour la petite fille. Le fait divers, traversant les frontières, fait également réagir de nombreuses personnalités, comme la Prix Nobel de la paix, Malala Yousafzai, elle-même pakistanaise.

« Navrée d’entendre l’histoire de Zainab – une enfant de 7 ans violée et tuée à Kasur, Pakistan. Cela doit cesser. Le gouvernement et les autorités concernées doivent passer à l’action. »

Heartbroken to hear about Zainab – a 7 year old child abused and brutally killed in Kasur, Pakistan. This has to stop. Gov and the concerned authorities must take action. #JusticeForZainab

— Malala (@Malala) 10 janvier 2018

A seven-year-old girl was raped multiple times and then strangled to death in Kasur. « Seven minor girls were kidnapped last year yet the police failed to arrest a single suspect. »https://t.co/hQvD4WjAwV

— Benazir Shah (@Benazir_Shah) 10 janvier 2018

Le gouvernement a annoncé une récompense de 10 millions de roupies (75.000 euros) pour toute information conduisant à la capture du meurtrier, ainsi que des compensations financières pour les familles des manifestants tués ce mercredi.