Economie

Test-Achats conseille de sortir du compte First de chez Ethias par précaution

Test-Achats conseille aux épargnants disposant d’un compte First chez Ethias de sortir du giron de l’assureur et d’empocher la prime de sortie de 25%, a indiqué mardi l’organisation de défense des consommateurs dans un communiqué.

« Ni Ethias, ni la FSMA, ni la Banque nationale (BNB), ni le ministre Peeters ne sont parvenus à donner les garanties que l’assureur étranger qui reprendra les comptes First présentera un degré de sécurité suffisamment élevé pour les épargnants », souligne d’emblée Test-Achats.

Fin mai, Ethias a initié les démarches nécessaires en vue de vendre son portefeuille de contrats d’assurance vie FIRST de première génération (contrats non fiscalisés commercialisés jusqu’au mois de septembre 2003). L’assureur propose à nouveau à ses clients une prime de sortie de 25% de la valeur du contrat, et ce jusqu’au 7 juillet prochain. Dans ce cadre, Ethias a entamé des discussions avec plusieurs acquéreurs étrangers.

Le compte First représente un caillou dans la chaussure d’Ethias, qui doit s’acquitter de taux garantis à vie atteignant plus de 3% en moyenne, une situation intenable dans un contexte de taux bas. Grâce à des opérations de sortie similaires successives, le nombre de contrats est passé de 165 000 à 12 000.

En communiquant sa décision de revendre les comptes First à un assureur étranger et en insistant sur le fait que la garantie de 100 000 euros pourrait ne pas exister dans le pays du repreneur, Ethias a placé ses clients devant le fait accompli, estime Test-Achats. « Si vous placez la sécurité de vos avoirs tout en haut de vos priorités, autant sortir du compte First et empocher la prime de sortie de 25% », souligne l’organisation qui avait demandé, en vain, à Ethias de suspendre l’opération.